Site d’informations en ligne, sur Bagnères de Bigorre et le Pays de la Haute Bigorre
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
 
   
 

Théâtre : « Marius », par la Cie Il était une fois et le Théâtre du Gaucher

vendredi 13 avril 2012 par Rédaction

Dans le cadre de sa saison culturelle, la ville de Bagnères présente :

Samedi 28 avril
20h30 / Halle aux Grains

Théâtre : « Marius », par la Cie Il était une fois et le Théâtre du Gaucher

« Mettre en scène « Marius » de Marcel Pagnol, c’est avant tout s’interroger sur la pérennité de l’œuvre et comprendre que si elle fait partie intégrante du répertoire théâtral français c’est aussi parce qu’elle touche à l’universalité des sentiments. Il s’agira de mettre en parallèle la faconde et la sincérité extrême des sentiments. Autrement dit, servir et se servir de l’écriture de Pagnol, fleurie, éclatante de bons mots et de réparties succulentes pour mettre en lumière la pudeur et l’authenticité des personnages.
C’est avec l’accent que nous parlerons l’œuvre de Pagnol, l’accent comme support musical au texte, avec un parti pris de départ qui consistera à coller le plus fidèlement possible à la représentation que se fait a priori le public de ces personnages. Démagogie totalement assumée dans le seul but de ne jamais décevoir le Petit Prince qui est en nous et qui demande : « Dis ! Dessine-moi un mouton ! ». Ses attentes seront entendues, il aura son mouton blanc à quatre pattes, pas une vache ou un cochon, non, un mouton.

La scénographie largement influencée par l’esthétisme du célèbre dessinateur et illustrateur humoriste Albert Dubout, permettra de symboliser par quelques éléments de décors les intérieurs et les extérieurs des différentes scènes.

C’est la sincérité des personnages dans leur mise en abîme quand ils sont nus, dépouillés de toute leur emphase et leur faconde qui retiendra toute notre attention. Que restera-t-il de cet impudique dépouillement ? Une émotion véritable, un saisissement. »

Catherine Sparta, metteur en scène

Tarifs :

- 12 € (plein tarif)

- 8 € (groupes, demandeurs d’emploi, étudiants, jeunes de moins de 25 ans)

- 5 € (enfants de moins de 12 ans)

Renseignements : Centre culturel municipal, tél.05 62 95 49 18