Site d’informations en ligne, sur Bagnères de Bigorre et le Pays de la Haute Bigorre
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Le FN 65 en réunion publique à Bagnères de Bigorre (Communiqué)

lundi 2 novembre 2015 par Rédaction

Communiqué

« C’est en terres jusque là fortement ancrées à gauche que le Front National des Hautes-Pyrénées a tenu réunion publique mercredi soir : après Barbazan-Debat, Vic en Bigorre, Argelès-Gazost et Lannemezan, la tournée de réunions publiques effectuées dans le département par le FN 65 se poursuivait à Bagnères de Bigorre, dans la salle du Foyer des jeunes.

Olivier Monteil, secrétaire départemental du Front National et tête de liste des Hautes-Pyrénées sur la liste régionale de Louis Aliot, s’est exprimé durant une heure pour démonter d’une part la caricature médiatique faite du FN et rappeler d’autre part le bilan catastrophique des partis de Gauche comme de Droite, au pouvoir depuis des décennies en France : 2 000 milliards d’euros de dettes, 5 727 300 chômeurs recensés en octobre 2015, 50% de désindustrialisation en 30 ans, une concurrence déloyale envers nos agriculteurs et une mondialisation sauvage... si la France est ruinée et au bord du gouffre, elle ne le doit pas au Front National mais aux politiques désastreuses de l’ex-UMP et du PS depuis des années.

A l’inverse d’une classe politique en faillite, dépassée et paniquée devant la somme de ses échecs et la colère grandissante des Français, le Front National estime qu’il est temps d’arrêter l’ouverture béante de nos frontières à tous les vents du mondialisme, de la dictature financière, de l’immigration de masse, des délocalisations et de l’invasion déloyale des produits étrangers qui détruisent nos emplois.

Aux questions posées sur la crise des migrants, Olivier Monteil a rappelé combien cet inquiétant phénomène migratoire, dénié par les medias qui travestissent les mots et parlent de "réfugiés" sans aucun sens de la réalité des faits, va remettre en cause la cohésion du système social français et paupériser encore davantage notre société. La solution ne pouvant évidemment pas être dans l’angélisme et la passivité devant l’invasion de notre territoire par "toute la misère du monde", pour reprendre le mot célèbre de monsieur Michel Rocard, mais au contraire dans le traitement local des crises du Moyen-Orient.

Aggravé ainsi par une crise des migrants absolument incontrôlée par nos gouvernants, les effets du mondialisme vont se faire davantage sentir avec la création des nouvelles baronnies régionales, ces "super-régions" calquées sur les Länders fédéraux allemands imposées par Hollande, sans aucune cohérence d’identité, dominées par des hyper-métropoles et asséchant les zones rurales, premières victimes de ces réformes euro-mondialistes.

 

Louis Aliot et son équipe entendent au contraire faire de la région non seulement un contre-pouvoir aux partis du Système, mais également le lieu privilégié de la revitalisation et de la défense de l’espace rural. Axer la développement économique régional non sur les hyper-métropoles mais sur les zones rurales et péri-urbaines permettra de préserver nos terroirs, leurs emplois, leur agriculture et leur prospérité.

Rendez-vous a été donné pour les prochaines réunions publiques du FN 65, à Tournay puis Lourdes cette semaine, et surtout aussi pour le meeting de Louis Aliot, qui se tiendra à Tarbes mercredi 04 novembre prochain à 20h ».