Site d’informations en ligne, sur Bagnères de Bigorre et le Pays de la Haute Bigorre
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
 
   
 

Fédérale 1 Bagnères s’impose à Mauléon

dimanche 15 novembre 2015 par Rédaction

A Mauléon (Stade Marius Rodrigo) : mi-temps ; 3 - 6

Arbitre : Pierre Baptiste Nuchy (comité de Côte d’Argent) assisté de Vincent Lacaille et Jean-Marc Tartini (comité de Midi Pyrénées).
- Pour le SAM : 2 buts de pénalité (23e, 48e) de Suhit.
- Pour le S.B. : 2 essais Bonnecarrère (50e) et Dupuy (80e+2). 3 buts de pénalité (25e, 40e, 77e) et 1 transformation de Bats.
- Evolution du score : 3 – 0 ; 3 – 3 ; 3 – 6 ; M.T. ; 6 – 13 ; 6 – 16 ; 6 – 21.

Cartons blancs : pour Bagnères , Miro (34e), Forgues (65e).

Mauléon : Pées ; Zébango, Guiresse, Garicoïx (puis Claverie, 70e), Guérin ; (o) Suhit, (m) Loustaunau (puis Etchegoyhen, 75e) ; Montois (puis Orabé, 49e), Cazobon (cap), Héguiaphal (puis Sallaberemborde, 57e) ; Dunate (puis Bèguerie, 57e), Dartigues (puis Lasa Arratibel,70e) ; Aboïtiz (puis Chabannes, 55e), Lasa Arratibel (puis Belloca, 55e), Goyenetche (puis Arla, 55e).
Entraîneurs : Yannick Vignette , Christian Etchébarne.

Bagnères : Dasque (puis Dubarry, 60e) ; Jourdan, De La Fuente, Forgues (puis Puygmal, 75e), Dumesttre ; (o) Bats,(m) Labarthe ; Pène (puis Gumez, 56e), Bonnecarrère (puis Saayman,68e), Cazorla (puis Pebay,66e) ; Miro, Pettigiani (cap) (puis Bégué, 66e) ; Saayman (puis Greyling, 35e puis Fabre,68e)), Dupuy, Fabre (puis Simon, 38e, puis Poncetta, 68e)).
Entraîneurs : Patrick Bentayou, Marc Dantin .

Le rencontre est longtemps restée équilibrée, même si les Bagnérais semblaient les plus entreprenants, se heurtant sur une solide défense locale, et n’a basculé qu’en seconde période, alors que les Mauléonais bénéficiaient d’une introduction en mêlée suite à un mauvais renvoi au centre du terrain, après la pénalité du 6 – 6. Labarthe s’engouffrait dans l’espace vide, pour offrir le premier essai à son numéro huit Bonnecarrère (6 – 13).

Pendant 25 bonnes minutes encore, les Souletins défendaient ce point de bonus défensif, mais les dernières minutes leur furent fatales.

(sportyves.fr)