Site d’informations en ligne, sur Bagnères de Bigorre et le Pays de la Haute Bigorre
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Législatives 12 et 19 juin 2022 (1ère circonscription) : Jean-Bernard Sempastous, député LREM sortant, et sa suppléante Virginie Siani lancent leu campagne électorale

mardi 3 mai 2022 par Rédaction

Ce n’était pas un secret, on savait que Jean-Bernard Sempastous, élu pour la première fois en 2017 sous l’étiquette La République en Marche, serait de nouveau candidat pour un siège de député. Il l’a officialisé en fin d’après-midi, après avoir attendu la réélection d’Emmanuel Macron. Il dressé le bilan de son mandat et de la majorité présidentielle, esquissant ensuite au côté de sa suppléante la conseillère départementale Virginie Siani, les grandes lignes du programme défendu par les Macronistes.

Ce qu’il faut retenir de ce point-presse

Bilan

Des politiques publiques tournées vers la santé

Prendre en charge des soins nouveaux et améliorer la qualité des soins : reste à charge zéro sur les prothèses dentaires, auditives et les lunettes ; séances de psychologie prises en charge ; remboursement des e-consultations ; 19 milliards d’euros pour améliorer les conditions de travail et l’équipement des professionnels de santé ; 210 millions d’euros de financement pour le projet de l’hôpital commun de Lourdes-Tarbes.

Lutter contre les déserts médicaux  : suppression du numerus clausus pour augmenter le nombre d’étudiants en médecine (+10 000 médecins par an à terme) ; augmentation des rémunérations du personnel soignant pour rendre le métier plus attractif et plus de reconnaissance ; doublement des maisons de santé (14 dans le 65)

Améliorer les conditions de vie des enfants jusqu’aux ainés

Doublement de la durée du congé de paternité pour les pères.

Lutte contre les impayés des pensions alimentaires avec la création d’une agence dédiée. 100% des classes de CP et CE1 en Réseau d’Lducation Prioritaire ont été dédoublées. 50 € de Pass sport pour s’inscrire à un sport et 500 € maximum de Pass Culture pour + de 2000 jeunes entre 15 et 18 ans

38 Unités locales d’Inclusion Scolaire

5700 recrutements en 2021 depuis le lancement des aides du plan jeune,

Soutien au maintien à domicile par la création de la 5ème branche de la sécurité sociale

Etre aidant est reconnu comme un travail à temps plein, rémunéré et permet d’accéder à 3 mois de congés payés.

Protéger et soutenir l’emploi et le pouvoir d’achat

Face aux crises des boucliers parmi les plus protecteurs du monde  : chômage partiel et soutien financier aux entreprises : près de 30% des salariés des entreprises ont préservé leurs revenus dans le 65 ; chèque inflation ; aide face à l’augmentation du prix de l’essence.

Des mesures pour que le travail rapporte plus : prime d’activité revalorisée ; défiscalisation de la « Prime Macron » et des heures supplémentaires

Taxe d’habitation supprimée : elle le sera pour tous en 2023

Des aides pour le développement des entreprises : diminution des impôts sur les sociétés et de production pour encourager leur déploiement ; 500 € d’aide pour les TPE qui ont engagé des dépenses de numérisation ; soutien financier France Relance.

Des dispositifs inédits pour l’écologie

Des soutiens spécifiques pour aider les francais à être plus écolos  : 12,4 M d’€ d’aides pour la rénovation de logements privés ; 1934 primes à la conversion et Bonus écologiques pour le verdissement du parc automobile depuis juillet 2020 ; 4150 propriétaires ont bénéficié de « Ma Prime Rénov »

Politique anti-gaspillage : Interdiction progressive de contenants et d’ustensiles alimentaires en plastique et interdiction de la destruction des invendus non alimentaires.

Pour les agriculteurs et les consommateurs

Pour que ce travail paye mieux : Loi pour rééquilibrer les relations commerciales (inversion de la construction du prix, transparence, obligation d’information du consommateur...) ; Revalorisation des retraites au minimum à hauteur de 85% du SMIC pour les anciens chefs d’exploitation.

Pour donner des outils à nos agriculteurs afin d’encourager l’agroécologie, le bio et les productions sous signe de qualité. Dans les Hautes-Pyrénées, 350 agriculteurs engagés dans une démarche certifiée de transition agro-écologique en 2020 contre moins de 700 en 7017.

Pour un Etat qui protègera toujours face aux aléas : aides covid, aides gel, investissements France relance. 103 bénéficiaires de la prime à la conversion des agroéquipements dans les Hautes-Pyrénées.

Pour la ruralité

Des services publics améliorés : 17 Maisons France Service, déploiement de la fibre (9% de déploiement en 2017 contre 60% en 2021)

Des plans d’investissement forts et spécifiques : Plan tourisme, Plan thermalisme, Plan montagne, augmentation ou stabilisation des subventions aux collectivités depuis 2017.

Nomination inédite d’un Secretaire d’état à la ruralité

Revalorisation des indemnités des maires de petites communes et aides pour l’exercice de leurs missions.

Le programme

Poursuivre et aller plus loin

Poursuivre les efforts déployés pour que les financements injectés sur les territoires, dans notre système de santé et pour encourager l’emploi soient amplifiés.

• Améliorer l’accès aux soins pour tous, partout

1- Dans la droite ligne du Ségur de la santé qui a permis une meilleure reconnaissance des personnels soignants, de la suppression du numerus clausus qui empêchait de former un nombre suffisant de médecins, il est nécessaire de poursuivre le recrutement de plus d’infirmier(e)s et d’aides-soignant(e)s à l’hôpital

2- Continuer la méthode de concertation qui est satisfaisante pour les parties prenantes en lançant une conférence des patients, professionnels et élus locaux pour trouver des solutions afin d’améliorer l’accès aux soins pour tous, notamment dans les déserts médicaux. Avec mes collègues députés ruraux et montagnards, nous travaillerons ensemble pour défendre les besoins spécifiques de nos territoires et leurs enjeux (hôpitaux à moderniser, attraction des personnels soignants, vieillissement de la population, Aller plus

3- Encourager la prévention en santé par le biais de mesures concrètes comme la proposition d’un bilan de santé complet et gratuit à 25, 45 et 60 ans. Cela est indispensable pour détecter tôt afin d’éviter des pathologies aggravées et une charge de notre système de santé.

4 - Pour nos ainés, tout faire pour aider au maintien à domicile avec un seul interlocuteur pour l’aidant ou la personne âgée et une prime de réaménagement du domicile.

Aller plus loin pour notre planète

1-Investir dans le développement de solutions de mobilité écologiques en prenant toute ma part dans le plan pour devenir leader de l’hydrogène vert. Je suis déjà investi sur le sujet à travers le Groupe d’études de l’AN et mes actions sur le territoire.

2- Planifier la transition écologique dans chaque territoire et chaque secteur économique. En tant que député de la commission des affaires économiques j’ai pu m’intéresser au sujet de la transition écologique en agriculture mais aussi dans le secteur du thermalisme. A ce titre je suis heureux que ma loi pour lutter contre la concentration excessive de terre et ainsi préserver la biodiversité ait été soutenue et promulguée.

3- Planter 140 millions d’arbres d’ici la fin de la décennie et investir dans la filière bois. Rapporteur du budget de la forêt depuis 2019, je mesure l’intérêt de cette filière qui est particulièrement importante sur notre territoire (Canadell).

Lutter contre le chômage et encourager la création d’emplois

1- Former aux métiers d’avenir en faisant du lycée professionnel une voie d’excellence (augmentation de +50% des périodes en stage avec rémunération) et soutenir les filières du supérieur qui correspondent aux besoins de la Nation. C’est aller encore plus loin pour l’employabilité de nos jeunes en parallèle de notre politique forte en matière d’apprentissage.

2- Aller encore plus loin pour la réindustrialisation des territoires (baisse des impôts de production, nouvelle politique d’achat de l’État...)

3- Transformer Pôle Emploi en mettant en commun les acteurs étatiques, régionaux, départementaux et communaux autour de « France Travail ». I ’accompagnement des chercheurs d’emplois doit être refondé. Il faut créer des synergies entre toutes les belles initiatives de notre territoire (je pense notamment à la mission locale qui fait un travail formidable pour l’insertion professionnelle de nos jeunes).

Faire plus pour le pouvoir d’achat des Français

1- Faire en sorte que le travail paye mieux en triplant la prime « Macron » défiscalisée qui ira jusqu’à 6000 euros.

2- Baisser certains impôts et redevances qui pèsent sur le portefeuille de nombreux français : supprimer l’impôt sur les successions jusqu’à 150 000 € par enfant et jusqu’à 100 000 € transmis aux autres membres de la famille ; supprimer la « redevance télé »

3- Faciliter l’accès à certains droits sociaux pour que les français ne soient plus victimes du millefeuille administratif et de l’opacité des démarches : nous voulons rendre automatique l’accès aux droits en versant directement les aides (prime d’activité, allocations familiales, APL, RSA).

• Prévoir des mesures spécifiques pour les zones rurales

1-Développer les services publics via un réseau plus fort des sous-préfectures et la poursuite du développement des maisons France services (CAF, CPAM, MSA, Pôle Emploi, La Poste, Finances publiques..) et achever la couverture numérique du territoire

2-Multiplier les « tiers-lieux » (espaces de travail partagés, de production locale, de recyclage...) pour donner des outils aux habitants et rendre les localités attractives.

3-Simplifier le mille-feuille territorial : les élus départementaux seront les mêmes que les élus régionaux, avec un seul « conseiller territorial ».

• Valoriser davantage notre agriculture

1-Soumettre au débat une grande loi d’orientation et d’avenir pour assurer le renouvellement des générations d’agriculteurs. Je m’y investirai dans la droite ligne de mon travail mené sur le foncier agricole depuis ma mission d’information en 2017 et sur le budget agricole depuis 2019.

2-Œuvrer pour une meilleure rémunération des agriculteurs notamment avec la poursuite du rééquilibrage des relations commerciales.

3-Mise en place d’un chèque alimentaire afin de lutter contre la précarité alimentaire et encourager l’achat de produits de qualité.

• Améliorer la sécurité de tous les français

1- Achever le doublement de la présence des forces de l’ordre sur la voie publique et le déploiement de 200 nouvelles brigades pour plus de gendarmes en ruralité.

2- Mieux combattre la cybercriminalité (+ 1 500 cyber patrouilleurs).

3-Mettre en place des amendes forfaitaires à la place de procédures longues pour certains délits (comme pour le cannabis ou l’occupation des halls d’immeuble).

4-Rendre possible le dépôt de certaines plaintes en ligne (piratages de carte bancaire, vols...)

5- Embaucher 8 500 magistrats et personnels de justice de plus d’ici 2027